5 points spécifiques sont à vérifier :

 

1 - L'emplacement de l'appareil

L'appareil de chauffage doit être situé dans une pièce de vie, contre un mur d'adossement ,et à un emplacement permettant un raccordement simple au conduit de fumée.

 

2 - Un conduit de fumée en conformité aux exigences de la règlementation NF DTU 24.1
pour une qualité de tirage optimale

Un seul conduit par appareil. Le conduit doit être étanche et droit (une seule partie non verticale est autorisée, c'est à dire deux dévoiements). La section intérieure (se reporter à la notice de chaque appareil pour sa valeur minimale) doit être constante et de même forme sur toute la hauteur. Le débouché du conduit de fumée sera situé au-dessus de toute partie de construction distante de moins de 8 mètres et bien dégagé du faitage (40cm).

Un régulateur de tirage s'avère souvent nécessaire : le bon fonctionnement de votre appareil dépend de la qualité du tirage de la cheminée, il est recommandé de mettre en place un régulateur de tirage qui évitera les problèmes de tirage excessif. Un modérateur de tirage se branche sur le conduit d'évacuation des fumées. Cette pièce à fonctionnement automatique comporte un volet qui suit les variations de dépression et se ferme de lui-même si le tirage est trop fort.

 

3 - La présence d'une arrivée d'air comburant - air frais venant de l'extérieur

Le fonctionnement d'un appareil de chauffage au bois nécessite un apport d'air supplémentaire à celui nécessaire au renouvellement d'air des locaux (se reporter à la notice de chaque appareil pour sa valeur minimale). La prise d'air comburant doit être située directement sur l'extérieur (placée face aux vents dominants) et protégée par une grille, soit dans un local ou espace ventilé sur l'extérieur.

 

4 - L'entretien et le ramonage

Pour garantir la longévité de l'installation et s'assurer en toute sécurité de son bon fonctionnement, des opérations d'entretien doivent être effectuées :

  • Décendrage quotidien
  • Nettoyage régulier de l'appareil (vitre, grille ...)
  • 2 ramonages annuels

Les conduits de fumée et les conduits de raccordement doivent être ramonés périodiquement.
Pour les appareils à bois, le règlement sanitaire départemental impose deux ramonages annuels dont un pendant la saison de chauffe, c'est à dire un nettoyage par action mécanique directe sur la paroi du conduit afin d'éliminer les suies et dépôts et d'assurer la vacuité du conduit sur toute sa longueur. Le ramonage doit être réalisé par une entreprise agréée qui remettra à l'usager un certificat de ramonage.

ATTENTION : l'utilisation de produits chimiques d'assistance au ramonage ne dispense pas des ramonages mécaniques obligatoires.

 

5 - Le combustible

La notice technique de chaque appareil vous préconise les combustibles à utiliser et ceux qui sont interdits ou vivement déconseillés.
Pour les appareils à bûches : le taux d'humidité résiduel des bûches doit être inférieur à 20 % (pour éviter les risques de condensations et de dégradations de l'installation). Il est impératif de brûler du bois de chauffe bien sec. (Avec quel bois se chauffer ? Cliquez-ici

Pour les appareils à granulés de bois : granulés de qualité, conformes aux normes strictes des référentiels NF Biocombustibles, EN+ ou DIN+.

notice poelenotice foyers